Ma démarche

Si parler de la mort est tabou, mes travaux sont faits pour libérer la parole autour de ce sujet par le prisme de l’histoire, des faits, des objets et bien sûr des humains et de leurs cultures.

Étudier la Mort et la Thanatologie permet d’apprendre énormément de choses sur le passé, le présent et à préparer le futur qui se termine toujours de la même façon : la fin de vie.

Pour expliquer ma démarche voici l’article (en cliquant sur l’image ci-dessous) que j’ai publié à une époque de grand trouble dans la perception de mes travaux de la part du grand public qui n’est pas toujours réceptif au sujet et cela est bien normal car la Mort renvoie à l’affect. Mais j’ai choisi de tout traiter du point de vue factuel pour apporter une objectivité qui peut aider à mieux comprendre ce moment de la vie et pourquoi pas, un peu moins le redouter.

Vous trouverez des explications en vidéo en cliquant sur l’image ci-dessous, à propos de ma démarche lorsque je suis à l’étranger, une vidéo longue où je parle des méthodes et des protocoles que je mets en place et que j’applique.

Je ne parle alors que peu du rapport au deuil d’un point de vue psychologique, il se peut que cela arrive lors de cas particuliers (deuil pathologique, exemples précis) mais mes travaux n’ont pas vocation à soigner chez un individu un deuil difficile ou normal en cours. Il est une fenêtre sur la Mort et sur les façons de l’aborder dans le monde et dans le temps.

Néanmoins, si vous êtes sur ce site c’est peut-être que vous avez perdu quelqu’un ou que vous vous intéressez au sujet car vous y êtes confrontés. Voilà une petite grille de conseils personnels, qui ne sont qu’exhaustifs mais qui me semblent importants à notifier. Dans tous les cas j’espère que vous arriverez, en toute bienveillance, à surmonter cette épreuve si cela vous concerne.

Merci de votre lecture !

Translate »