Sélection de livres sur la Mort #1 – Travailler avec les morts en pompes funèbres

Les livres sur la mort ne manquent pas tant du point de vue historique qu’en terme d’expérience professionnelle ! Je propose sur ce site une page dédiée aux ouvrages classés par catégories et en particulier des ouvrages plus universitaires, mais j’avais envie de ponctuer ce site de lectures plus grand public.

Cet article portera sur des livres grand public en anglais et en français qui abordent l’expérience du travail en pompes funèbres. L’humour noir est souvent une arme choisie pour traiter de ce travail. Par expérience personnelle, il faut en effet rigoler. Pas des morts mais parfois de certaines situations cocasses qui nous permettent en une journée de relâcher un peu cette constance qu’il est obligatoire d’adopter. Les livres de cette sélection ne sont pas toujours d’une finesse incroyable en terme d’humour, ce que je peux reprocher à certains n’étant pas une adepte de l’humour gras funéraire. Néanmoins, ils ont le mérite de permettre une découverte de ces milieux pour les plus novices ou les plus curieux. Le fait d’avoir également des auteurs étrangers permet de comparer les façons de faire et la culture funéraire en dehors des pays francophones. C’est d’ailleurs une grande différence pour le moment entre les livres français et les livres anglophones : les premiers ont tendance à être des recueils d’anecdotes qui sont à mon sens moins intéressants que les livres offrant un vrai récit de vie et de travail comme je trouve chez les anglophones. C’est probablement une question de choix éditorial, mais j’ai hâte de pouvoir trouver des récits plus autobiographiques dans le choix de lecture français. Je vais par conséquent les classer par ordre de préférence dans cet article pour vous aiguiller au mieux dans vos choix de lecture qui sont guidés. Si certains livres ne sont pas mentionnés, c’est tout simplement par choix. Vous pensez bien que depuis tout ce temps, ma veille informative est parfaitement huilée à ce sujet !

Les articles concernant les ouvrages touchant d’autres corps de métier comme les anthropologues forensiques, les médecins légistes et autres seront publiés dans d’autres articles.

Past Mortem, Life & Death behind mortuary doors de Carla Valentine

Ce livre est celui qui m’a donné envie de me lancer dans la vulgarisation funéraire après des années à taire ce sujet de travail et à rester dans l’ombre. En voyant le travail de Carla Valentine sur internet, j’ai eu une réelle envie d’apporter ma pierre à l’édifice en France. C’est sans compter sur mon amie Ariane qui m’a offert cet ouvrage il y a déjà plusieurs années. J’ai ainsi pu découvrir le premier livre d’une personne que j’estimais beaucoup. Carla Valentine possède un bagage très intéressant autour de la mort et en particulier autour de la gestion de restes humains. Néanmoins, même si elle s’illustre dans son travail autour de ces derniers en espace muséal, son ouvrage permet de découvrir non sans humour sa découverte initiale des métiers du funéraire. Un livre rafraichissant avec cette touche anglaise irrésistible. L’objet en lui-même est joli et est à l’image de son autrice.

Le site internet de Carla Valentine : https://www.carlavalentine.co.uk/
Prix : 10 £ (disponible en € sur certains sites) – 304 pages

Chroniques de mon crématorium de Caitlin Doughty

On ne la présente en général plus, Caitlin Doughty est l’initiatrice de la mouvance Death Positive depuis le début des années 2010 avec son projet The Order of The Good Death. Celle qui possède la chaîne Ask a Mortician fait figure de proue pour tout ce qui touche à la libération de la parole autour des métiers de la mort et de la mort en général. Bien que son travail soit indéniable, le lecteur ne doit pas perdre de vue que le travail de Caitlin se concentre sur un point de vue américain et que les lois et us funéraires sont assez différents de ceux en France. Bien que je ne sois pas forcément fan de la chaîne Youtube, j’apprécie le travail écrit de cette autrice avec ses ouvrages dont un pour le moment a été traduit en français. Chroniques de mon crématorium (Smoke Gets in your eyes, and other lessons from the crematory) est un ouvrage qui pour ma part m’a fait pas mal écho avec mon expérience personnelle. J’ai lu la version anglaise et la version française, les deux sont accessibles à des lecteurs novices. L’humour est parfois un peu trash dans la version française, je ne sais pas si c’est une question de traduction mais cela m’a un peu refroidie (sans mauvais jeu de mot). Pour autant, elle décrit son apprentissage et ses questionnements autour de la mort de façon franche même si la description faite des défunts n’est pas toujours très classe – je suis attachée aux mots. Mais ce livre reste un divertissement pour ceux qui ont envie de lire sur le sujet le tout ponctué d’anecdotes qui nous plongent directement aux États-Unis.

Son site : http://www.orderofthegooddeath.com/
Prix : 8€ 60 en broché – 298 pages

Mes sincères condoléances de Guillaume Bailly

Très connu dans le monde des ouvrages sur la vie en pompes funèbres, Mes sincères condoléances (Tome 1 et 2) est un recueil d’anecdotes ponctuées de l’avis ou du recul de l’auteur qui a bien-sûr une expérience professionnelle significative dans le milieu des pompes funèbres. En effet, dans le milieu on en voit des choses qui sortent de l’ordinaire et qui peuvent décontenancer. Ainsi, l’auteur raconte tout cela dans ses ouvrages. La lecture est facile et rapide, c’est un divertissement qui pourra satisfaire ceux qui ne veulent pas tomber dans le sujet ni de façon mélodramatique ni par le biais d’ouvrages plus techniques. Comme je le mentionnais ultérieurement, je ne suis pas le public cible des ouvrages d’anecdote de façon générale. Mais ce type de livre est un biais pour les novices de se familiariser avec un sujet qui peut faire peur.

Prix : Entre 6€90 et 9€90 selon les points de vente. – 233 pages

Brèves de cimetières et des pompes funèbres de Véronique Beaumont

Idem que pour l’ouvrage précédent, brèves de cimetières et des pompes funèbres est un recueil d’anecdotes vécues par Véronique Beaumont qui a également travaillé dans le domaine. Les ouvrages d’anecdotes encore une fois concernant surtout un public novice puisque le professionnel du funéraire pourra y trouver des situations similaires à son vécu. Encore une fois, je ne suis pas le public cible mais les ouvrages d’anecdotes possèdent de bonnes notes sur le net ce qui montre aussi un engouement pour ce type d’approche pour les sujets du funéraire ce qui est très bénéfique ! Cet ouvrage s’inscrit également dans une littérature du divertissement et de l’expérience de vie qui pourra très certainement intéresser le public visé.

Prix : 11€80 – 240 pages

Une vie avec la mort de Michel Guénanten

Michel Guénanten est une figure de la thanatopraxie en France. Ce dernier est décédé en 2020 et a laissé de nombreux travaux et un héritage certain dans la discipline qui a pour vocation à apporter les soins de conservation destinés aux défunts. Une vie avec la mort est un petit livre comme tous ceux de cette collection qui se lit vite. On reste sur sa faim, ce qui est positif dans un sens car on en voudrait plus, mais ce dernier s’adresse à un public de curieux mais aussi de connaisseur car on y découvre son parcours et ses réflexions également autour d’un sujet peu banal pour le commun des mortels. Nous avions eu quelques échanges intéressants à l’occasion d’un repas, il a laissé aussi son expertise dans les ouvrages pratiques dans sa discipline à destination des étudiants et professionnels du milieu.

Prix : 9€90 – 96 pages

Dans ma Pile à Lire

One last dance, My life in mortuary scrubs & G-strings de Emma Jane Holmes

Quand j’ai lu la quatrième de couverture, j’ai cru que c’était un roman un peu fantasque. Pas du tout, il s’agit de la vie de Emma Jane Holmes, une jeune femme qui a toujours voulu travailler dans le milieu des pompes funèbres. Mais après un mariage compliqué et malgré son boulot avec les morts, elle s’est penchée vers un second emploi : danseuse exotique. Dans cet ouvrage, elle raconte sa vie entre moments de joie tant à travers son travail en pompes funèbres que le soir en tant que gogo. J’ai trouvé que le thème était original et j’ai découvert Emma James Holmes il y a peu justement en voyant un partage sur l’Instagram de Carla Valentine. C’est intéressant car la mort mais aussi tout ce qui touche à l’industrie du sexe portent le poids de gros tabous alors que les deux sont consommés par presque tout le monde sur la planète. Emma James nous vient…d’Australie !

J’espère que cette petite sélection vous donnera envie de découvrir quelques ouvrages ! Nous en discuterons sur mon Patreon et Tipeee à l’occasion d’un live Book Club entre contributeurs – à partir de 2 € par mois – et chacun pourra donner ses conseils sur le thème !

Mes astuces pour lire plus sans payer des centaines d’euros :

  • Pour les ouvrages grand public : la bibliothèque.
  • Pour les ouvrages moins chers en dématérialisés et que je ne veux pas en physique, je les achète sous cette forme c’est moins cher.
  • Sur Kindle, vous avez la possibilité de demander un échantillon de livre pour voir si le style vous plait ou non avant achat !
  • Enfin, j’achète beaucoup en seconde main sur internet et en vide-grenier + bouquinistes.

A bientôt !

Juliette

Translate »
error: Ces données sont protégées.